Passer directement au contenu
Se connecter S'inscrire
0Ma liste0Mon panier
You do not have any items in your cart.
Add items and they will appear here.
Estimated Total*
$0.00
You must have min. $50 to checkout

Où êtes-vous?

Spécifiez votre région pour accéder à metro.ca

Pourquoi? Ceci vous permettra de consulter la circulaire, les offres et les coupons offerts dans votre région.

Se connecter S'inscrire
0Ma liste0Mon panier
You do not have any items in your cart.
Add items and they will appear here.
Estimated Total*
$0.00
You must have min. $50 to checkout

Attention!

Pour une expérience optimale, veuillez utiliser le navigateur Chrome de votre appareil.

Ok

Notre politique de pêche durable

Pêche durable

La pêche « durable », c'est une pêche qui répond à nos besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. C'est une pêche qui peut être poursuivie indéfiniment dans le temps, qui ne réduit pas la capacité de l'espèce pêchée à maintenir sa population à un niveau correct et qui n'a pas d'effets négatifs sur les autres espèces animales et végétales (y compris l'homme).


Une politique de pêche durable permet de veiller à la pérennité des produits de la mer, tout en appuyant la prospérité économique. Cela signifie le maintien d'un équilibre entre des stocks de poisson et des milieux marins en bonne santé, tout en favorisant des pêches prospères.

Quels sont les principaux enjeux environnementaux lié à la pêche et y a-t-il des solutions possibles?

Les principaux enjeux environnementaux sont la surpêche et les impacts écologiques liés aux techniques de pêche utilisées. Pour chacun de ces enjeux, des solutions peuvent être mises en place et l'objectif de la politique de Metro est de promouvoir ces solutions.

Pourquoi n'avez-vous pas opté pour une politique basée essentiellement sur la certification MSC des pêcheries?

La politique de Metro a été développée sur la base d'expertises scientifiques variées et complémentaires afin de baser les décisions sur un diagnostic objectif. Nous croyons que les certifications de type MSC ou BAP doivent être encouragées en tant que bonnes pratiques. Cependant, ces normes sont encore loin de couvrir toutes les pêcheries et espèces. D'où l'avantage de compléter notre diagnostic avec les avis d'experts scientifiques (ex.: Pêches et Océans Canada).

Pourquoi Metro a-t-elle décidé d'adopter une politique de pêche durable?

Parce que nous y croyons! Metro reconnaît que la pêche durable et la préservation des ressources naturelles est un enjeu majeur pour les générations futures. Si nous avons adopté une telle politique, c'est pour offrir à tous nos clients des produits de la mer sauvages et d'élevage issus de la pêche durable.

Quels organismes avez-vous consultés pour développer votre politique?

Notre politique et notre processus de décisions reposent sur quatre piliers. Les études scientifiques, les experts, le ministère des Pêches et Océans et les fournisseurs. Nous avons notamment travaillé en collaboration avec l'organisme Greenpeace de même qu'avec des scientifiques indépendants comme M. Jean-Claude Brêthes, professeur à l'Institut des sciences de la mer de l'Université du Québec à Rimouski, ainsi que des experts de la Dalhousie University à Halifax.

Est-ce que les marchands Metro auront le choix d'appliquer ou non la politique?

La politique s'applique à l'ensemble des marchands, de toutes les bannières, sans exception.

Est-ce que vous croyez que certains fournisseurs ne pourront se conformer au Code de conduite et seront retirés des listes de fournisseurs?

Afin d'assurer le respect de cette démarche, tous les fournisseurs de Metro sans exception devront signer un Code de conduite par lequel ils s'engagent à gérer leurs activités selon les critères de ce Code. Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos fournisseurs pour s'assurer qu'ils s'y conforment et qu'ils adoptent des pratiques de gestion durables dans leurs opérations.

Que voulez-vous dire lorsque vous mentionnez que Metro tiendra compte des enjeux économiques locaux comme critère dans son processus de décision?

Le soutien de l'économie régionale est l'un des critères pris en compte avec les rapports scientifiques sur l'état des stocks dans nos processus de décision concernant le maintien ou le retrait temporaire d'une espèce de poisson.

Par exemple, le flétan de l'Atlantique venant du Golfe du Saint-Laurent, du plateau néo-écossais ou de la Baie de Fundy: certains organismes nous conseillent de retirer temporairement cette espèce en expliquant que les stocks actuels sont dans un état fragile. Or, d'après les derniers avis scientifiques publiés par le MPO (ministère des Pêches et Océans, Department of Fisheries and Oceans, DFO en anglais) les stocks de flétan de l'Atlantique sont actuellement stables dans ces zones. Si on prend également en considération que les pêcheries sont souvent locales et artisanales, cela nous conduit, selon notre approche équilibrée, à une décision de maintien de la vente de cette espèce dans nos magasins, tout en demeurant vigilants sur l'état des stocks, et en cherchant à promouvoir de bonnes techniques de pêche auprès de nos fournisseurs.

Est-ce que les poissons d'élevage peuvent aussi être momentanément retirés?

Oui c'est possible. Mais notre diagnostic de cette année nous a conduits à classer ces poissons en « amélioration continue » pour rechercher avec les fournisseurs les meilleures pratiques possibles. L'élevage sera en effet une source d'approvisionnement importante dans le futur et notre responsabilité est aussi de stimuler des innovations durables dans ce secteur.

Est-ce que le poisson à sushi est durable?

La dimension « durable » n'est pas liée ici à une recette particulière (ex. le sushi, le BBQ ou le four, même si le BBQ et le four nécessitent plus d'énergie que le sushi), mais aux ingrédients choisis pour cette recette: l'espèce de poisson utilisée qui peut être plus ou moins durable selon l'état des stocks et les techniques de pêche utilisées. Par exemple, le thon rouge est peu durable actuellement, mais il peut être remplacé par du thon germon pour les sushi. On peut donc très bien faire des sushis durables. Plusieurs sites internet proposent des idées 'espèces de poissons durables pour les sushis (Monterey Bay Institute, ou Ocean Wise).


Critères principaux

Des espèces en bonne santé

Metro commercialisera uniquement des espèces dont l'abondance fait l'objet d'un consensus scientifique et dont le taux de capture permet le renouvellement. De plus, les produits devront provenir de zones bien contrôlées et gérées autant que possible au moyen de quotas légaux basés sur des évaluations scientifiques reconnues.

Produits d'élevage

Pour les produits issus de l'aquaculture, Metro valorise les pratiques durables et innovantes permettant un usage modéré des ressources de la pêche sauvage et minimisant les impacts sur la biodiversité et les ressources naturelles locales. Parallèlement, Metro favorise les démarches visant à maîtriser la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre.

Des méthodes d'exploitation durables

Les pêcheries et les fermes aquacoles qui approvisionnent Metro devront faire la preuve qu'elles utilisent des méthodes d'exploitation durables et de bonnes pratiques.

La traçabilité des produits

La chaîne d'approvisionnement devra être documentée depuis la zone de pêche jusqu'au consommateur aux fins d'un étiquetage informatif et transparent.

Produits sauvages

Metro favorise l'utilisation de techniques de pêche sélectives qui réduisent le volume des prises accessoires (espèces non désirées pêchées accidentellement) et préconise une approche préventive pour assurer la protection des fonds marins (techniques innovantes et analyses des risques)

L'économie locale et le droit du travail

En accord avec ses valeurs et les principes du développement durable, Metro souhaite que sa politique de pêche durable contribue au développement des pêcheries artisanales locales. Metro entend également s'approvisionner auprès de pêcheries qui respectent le droit du travail.

Saumon

Engagement

Amélioration continue et normes

Metro encourage ses fournisseurs de produits de la mer sauvages et d'élevage à suivre une démarche d'amélioration continue. L'entreprise favorisera les fournisseurs qui feront des progrès tangibles au chapitre de la gestion durable de leurs activités, de la traçabilité de leurs produits et de l'application de normes reconnues (basées sur la prise en compte d'études scientifiques revues par des pairs, des audits réguliers, une certification par tierce partie ainsi que la transparence des procédures et des résultats) comme celles du Marine Stewardship Council (MSC).

Sensibilisation et information des consommateurs

Metro s'engage à informer et à sensibiliser ses clients sur les enjeux de la pêche durable.

Transparence

Metro s'engage à communiquer à ses parties prenantes les résultats de ses initiatives et de sa politique de pêche durable périodiquement.


Espèces en amélioration continue

Metro encourage ses fournisseurs de produits de la mer sauvages et d'élevage à suivre une démarche d'amélioration continue, en favorisant ceux qui feront des progrès tangibles au chapitre de la gestion durable de leurs activités.

Voici la liste des espèces en amélioration continue:

Le saumon d'élevage

Metro recherchera des fournisseurs ayant de bonnes pratiques d'élevage minimisant les impacts sur les écosystèmes tout en fournissant un produit de grande qualité: systèmes de gestion de l'environnement normalisées, démarche d'élevage intégré, piscines fermées.

La crevette tropicale

Les fermes d'élevage de crevette en Asie ont été visées pour leurs impacts environnementaux sur les mangroves. Metro recherchera donc des fournisseurs ayant des pratiques responsables avec des systèmes de gestion de l'environnement et de traçabilité normalisées (par exemple avec le logo BAP: Best Aquaculture Practices).

L'aiglefin

Les stocks atlantiques canadiens et américains d’aiglefin vont mieux depuis quelques années. Une amélioration continue sera cependant recherchée sur les techniques de pêche (ex. utilisation de filets sélectifs pour éviter les pêches accessoires de morues).

L'espadon

La pêche à l’espadon à la palangre (une ligne avec de multiples hameçons) pose de réels problèmes de pêches accessoires (ex. requins, tortues et oiseaux de mer). Metro recherchera donc des pêcheries utilisant des techniques de pêche durables: au harpon, ou à la palangre mais avec un système d’observation renforcée pour diminuer ces pêches accessoires.

Le flétan de l'Atlantique et du Groenland

Ces espèces dont la pêche est encadrée par des quotas gouvernementaux sont dans une situation correcte mais qui demeure sensible au Canada (risque de surpêche). Par ailleurs certaines techniques présentent des risques de pêches accessoires. Metro cherchera donc à promouvoir les meilleures techniques sélectives auprès des pêcheries artisanales canadiennes.

Les pétoncles et les mactres de simpson

Pour ces espèces de coquillage, le problème est celui de la technique de pêche (le dragage de fond) et de son impact sur la biodiversité des fonds marins. Metro recherchera donc les pêcheries ayant les meilleures techniques de dragage (ex. une pêcherie canadienne a été certifiée MSC sur les pétoncles) ou des solutions plus durable comme l’élevage ou le ramassage à la main.


Vous pouvez également être intéressé par ces articles


RESTEZ CONNECTÉ